Air cooling, le sac à dos bien ventilé

C’est une technologie de ventilation qui équipe nos sacs à dos, une promesse testée dans nos laboratoires pour un confort d’aération garanti.

Air cooling, le sac à dos bien ventilé

La technologie de sacs à dos Air Cooling a été développée dans nos laboratoires de Lille sur la base d’un mannequin équipé de capteurs et d’une soufflerie qui permet de tester les flux d’airs dans le dos des randonneurs. 
Les sacs qui revendiquent cette caractéristiques sont tous testés dans les mêmes conditions et doivent dépasser une certaine valeur seuil, qui indique que le produit permet une excellente aération du dos.

Air cooling, le sac à dos bien ventilé

Comment cela fonctionne ?

On vise à séparer, éloigner le plus possible le sac du dos, pour laisser passer un maximum d'air et ainsi isoler ses vêtement et son dos afin de ne pas être gênée par la transpiration.
Cela peut passer par un filet tendu (une technique qui existe depuis très longtemps), des carrés mousse, ou d'autres techniques. 
On peut aussi partir dans le sens opposé et vouloir bloquer le flux d'air en faisant quelque chose de très absorbant.

Mais comment mesurer la gêne, comment la calibrer avec un test répétable, normalisé ? 
C’est le but de la technologie et de la promesse Air Cooling.

Tous les sacs que l’on certifie Air Cooling passent par une batterie de tests sur un mannequin développé spécialement par nos équipes. 
Ce mannequin équipé de nombreux capteurs d’entrées et sorties pour simuler les flux d'air, a l'avantage d'être toujours disponible, calibré, et de ne pas exprimer un ressenti comme des testeurs sur le terrain. 
En gros il a toujours la même humeur, et sait rester impeccablement objectif, même si on lui demande de refaire 100 fois la même chose 😉.

Cela peut sembler une solution de facilité, mais la difficulté réside dans les protocoles à établir. 
On a une procédure à suivre avec un débit d'air, un taux d'humidité, et des standards très stricts à respecter. C'est toute une technologie à développer, car pour revendiquer un système comme celui-ci, il faut pouvoir prouver qu'il respecte une méthode bien établie.

Le protocole de test est ainsi très cadré, avec un t-shirt et un pantalon de référence, afin que tout soit réparable et comparable. 
On travaille aussi le chargement du sac et tous les réglages de sangles de façon standardisée. 
Tout se passe dans un laboratoire situé à Lille, donc tous les sacs Quechua qui veulent revendiquer le label Air Cooling passent par ce laboratoire et ce mannequin.

Les résultats indiquent si le sac passe ou pas le test du flux d'air, mesuré en W/m2, en fonction d'une valeur limite à respecter. 
On peut alors lui attribuer la spécificité « Air cooling ».

Parfois on est surpris. 
Un sac filet peut avoir moins de flux qu'un «4 pavés», et pourtant les randonneurs le perçoivent comme plus respirant. D'où l'intérêt d'éliminer le ressenti, même si il doit aussi rester important, et donner lieu à des essais terrains qui valident quoi qu'il en soit les produits que l'on sort en magasin.

Air cooling, le sac à dos bien ventilé

« Pour innover, il faut des contraintes, c’est dur de simplement dire “invente quelque chose” » Matthieu, ingénieur produit sacs à dos

En savoir plus...