pRÉSERVONS LE GYPAÈTE BARBU !

Le gypaète barbu est un grand vautour menacé dans nos montagnes.
On soutient les associations Asters-Cen 74 et la Fondation pour la Conservation des Vautours qui le protègent bec et ongles.
Découvrez son histoire !

SAUVEZ LE VAUTOUR !

LE GYPAÈTE BARBU, UNE ESPÈCE MYTHIQUE DE NOS MONTAGNES

Cet oiseau fait partie de l’une des 4 espèces de vautours présentes en Europe ; d’une envergure allant jusqu’à 3 mètres, il niche souvent au-dessus de forêts dans des falaises escarpées. C’est une espèce qui se nourrit principalement d'os (jusqu'à 30cm), qu'il avale tels quels, et il fait se briser les plus gros en les emportant en hauteur et en les laissant tomber sur les rochers. Il agit en cela comme nettoyeur de la montagne.

Un gypaète peut vivre 30 ans et il a besoin d’un grand territoire pour vivre et se nourrir. Après sa naissance, il voyage en moyenne 5 ou 6 ans avant de s’installer avec un partenaire avec qui il pourra se reproduire chaque année en donnant naissance à 1 poussin, qui s’envolera tous les 2 ou 3 ans seulement !

Pourchassé sans relâche, il avait disparu des Alpes dans les années 1920  où il a depuis été réintroduit à partir de 1986. Il reste toutefois une espèce menacée et les causes de décès sont multiples (empoisonnement, chasse, collision avec des câbles, dérangement au nid). C’est également une espèce sensible au dérangement au nid pendant la reproduction qui dure tout de même 10 mois par an !

NOS ACTIONS SOLIDAIRES
NOS ACTIONS SOLIDAIRES

2€ REVERSÉS AUX PROGRAMMES POUR LA PRÉSERVATION DU GYPAÈTE BARBU

Tous les vautours d’Europe, dont le Gypaète Barbu, sont hautement vulnérables à cause des dangers externes mais aussi à cause de l’isolement des populations et leur faible taux de reproduction.

Cette année en France, 18 couples de gypaètes barbus se reproduisent dans les Alpes  et 48 dans les Pyrénées. Si certains échecs de reproduction ont été constatés, des naissances de gypaètons sont observées dans le même temps depuis le mois de mars.

Pour aider le Gypaète Barbu et agir pour sa protection,  Quechua s’engage à reverser 2€ pour l’achat d’une gourde - édition limitée Gypaète - à l'association ASTERS-CEN74 et à la Fondation pour la Conservation des Vautours (Vulture Conservation Foundation), qui mènent entre autre des programmes pour la conservation et la réintroduction du Gypaète Barbu en France et en Europe.

DES ASSOCIATIONS ENGAGÉeS POUR LA FAUNE ET LES TERRITOIRES

En partenariat avec les acteurs du territoire, le Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie (Asters-CEN 74) mène une mission d'intérêt général sur la connaissance, l’expertise, la protection et la gestion des espaces naturels, des espèces, des milieux et des paysages. Elle est ainsi gestionnaire, entre autres, des 9 réserves naturelles de Haute-Savoie.

Le Conservatoire de Haute-Savoie est impliqué depuis le début dans le programme de réintroduction et de conservation du Gypaète barbu dans les Alpes.
Aujourd'hui, il anime et met en oeuvre le Plan d'Actions dans les Alpes françaises, avec les parcs nationaux de la Vanoise, des Ecrins, du Mercantour, le parc naturels régional du Vercors ou des Baronnies, des associations comme la LPO (La Protection des Oiseaux), Envergures Alpes, Vautours en Baronnies, les institutionnels (OFB, Etat) en lien avec des entreprises (Enedis, RTE, domaines skiables…) et des socioprofessionnels (fédérations sportives…)

Il assure également la gestion de l’unique centre français d’élevage de ce vautour. Sa mission est de donner naissance à des poussins qui seront relâchés pour conquérir de nouveaux territoires.

NOS ACTIONS SOLIDAIRES
NOS ACTIONS SOLIDAIRES

La Fondation pour la Conservation des Vautours (Vulture Conservation Foundation) est une ONG internationale dédiée à la protection des 4 espèces de vautours européens. Elle a une expertise reconnue en reproduction, réintroduction et protection des oiseaux dans leur habitat montagneux naturel.

Aujourd'hui, la fondation possède une vaste expérience dans l'élevage en captivité, la réintroduction et le repeuplement des vautours, la protection et la conservation des vautours dans leurs habitats naturels et la lutte contre les menaces. Elle est impliquée dans de nombreux projets à grande échelle de conservation des vautours à travers l'Europe, de la péninsule ibérique aux Alpes, dans les Balkans et au-delà.

L'organisme continue de diriger la réintroduction du gypaète barbu à travers l'Europe et coordonne actuellement le réseau d'élevage en captivité du gypaète barbu, en étroite collaboration avec plus de 40 partenaires, y compris des zoos, pour garantir les meilleurs résultats de reproduction des 179 oiseaux en captivité.

Retrouvez les conseils des associations pour cohabiter