Qu’est-ce que le Purpura d’effort ?

(1)
Déposer un commentaire

Il peut arriver qu’à la suite d’une randonnée certains marcheurs déclenchent des plaques rouges sur les pieds, les chevilles et/ou les mollets.

Le premier réflexe est souvent de penser à une allergie (à ses chaussettes ou chaussures), mais dans la majorité des cas étudiés* il s’avère que l’on a en fait affaire à un purpura d’effort.

Le purpura d’effort, qu’est-ce que c’est ?

Cette affection n’ayant été reconnue que récemment elle reste souvent méconnue du grand public. Il n’est d’ailleurs pas rare que même les médecins non spécialisés en dermatologie ne soient pas encore bien informés sur le sujet. Le purpura d’effort est aussi connu sous le nom de vasculite d’effort, vasculite du marathonien ou vasculite du golfeur (notamment en Australie) vous allez comprendre pourquoi...

Il est reconnaissable par l’apparition de lésions cutanées sont souvent similaires à celles subies après un effort extrême (tel qu’un double marathon). Les symptômes sont variables, certaines personnes peuvent ressentir occasionnellement des douleurs ou une impression de brûlure.

Quand survient-il ?

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’apparition de cette pathologie :

- une marche prolongée particulièrement en montagne ou sur terrains accidentés,

- une température extérieure plutôt élevée,

- on note également une prédominance des cas sur la population féminine

En effet, un exercice prolongé entraîne un important dégagement calorique, une élévation de la température musculaire (jusqu’à 41°), une vasodilatation, une accumulation d’acide lactique, une augmentation de la viscosité sanguine, une inflammation et des lésions musculaires et cutanées. Ces facteurs peuvent entraîner une défaillance de la microcirculation.

Il peut se déclencher subitement même sur des randonneurs n’ayant jamais présenté d’antécédents. Il faut savoir qu’après une crise identifiée les récidives sont fréquentes.

Peut-on l’éviter ?

Il n’existe pas de traitement avéré. Selon les patients, le port de bas de compression, la prise de médicament veino-actifs ou l’administration de corticoïdes à été bénéfique pour aider la circulation sanguine. Afin de trouver le traitement qui vous est le plus nous vous invitons à consulter un dermatologue.

Pour savoir plus téléchargez ce PDF Le Purpura d'effort.

Article rédigé en coordination avec le Dr. A.A.Ramelet, Dermatologue à Lausanne ; ayant conduit des études sur le sujet et notamment auteur des publications médicales suivantes.  

* Chaque été nos équipes de conception produits sont alertées sur la présence de plaques rouges chez certains clients, suite à une randonnée. Dans ce cas, les chaussettes utilisées sont envoyées en tests toxicologiques afin de détecter si elles pourraient être une cause d'allergie. A ce jour les retours de rapports toxicologiques se sont toujours montrés négatifs et nous ont donc permis de nous orienter vers des purpura d'efforts.

Margaux
Responsable relation clients
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE