randonnee-sous-la-pluie

Nos 8 astuces pour randonner au sec

Quand la météo est mitigée, les sentiers sont moins fréquentés, alors autant bien s’équiper pour affronter tous les temps et en profiter. Attention toutefois à vérifier que la météo n'est pas pour autant menaçante ! Lisez notre article sur les bons réflexes en cas d’orage en montagne pour être préparé !

 

Pour rester au sec, l’imperméabilité est bien sûr le premier mot qui vous vient à l’esprit. Veillez cependant à vous équiper de matières imperméables et respirantes sous peine de baigner dans votre transpiration. En dehors de la gêne occasionnée, le risque d’être en hypothermie n’est pas négligeable.

 

mesurer-impermeabilite-veste-imper-impermeable-randonnee

 

1/ Assurez vous d’avoir le combo haut/bas imperméables de base

Veste, et surpantalon imperméables sont deux incontournables. Ils sont souvent très légers et faciles à glisser dans un sac à dos. Certains surpantalons sont même équipés de fermetures éclair le long du mollet, l’enfilage se fait ainsi par-dessus la chaussure sans se déchausser.

Le petit plus : En ce qui concerne le haut, deux écoles se distinguent : les adeptes du poncho et de la veste. Le poncho a l’avantage de vous protéger vous, ainsi que votre sac. Cependant, par temps de vent, il devient vite une gêne, il peut aussi vous empêcher de voir où vous mettez les pieds. La veste ne protège pas votre sac mais elle vous donne une grande liberté de mouvement. Dans ce cas, pensez à vous protéger votre sac d’une housse.

 

2/ N’oubliez pas vos pieds, sous la pluie, dans la neige ou dans les hautes herbes

Randonner avec les pieds mouillés n’est jamais très agréable et peut favoriser les frottements et donc l’inconfort. Pensez donc à prendre des chaussures résistantes à l’eau. Attention, toutes les chaussures imperméables n’ont pas le même niveau d’imperméabilité. Vous pouvez retrouver trois niveaux d’imperméabilité qui correspondent à un nombre de flexion, et donc de pas : soit 2000 flexions (environ 4 Km de marche), 4000 flexions (environ 8 Km de marche) et 8000 flexions (environ 16 Km de marche). Si vos chaussures ont quelques années de marche, n’hésitez pas à les réimperméabiliser la veille de votre randonnée. Lors de traversés de rivières, préférez retirer vos chaussures et chaussettes que vous troquerez contre une paire de chaussures ouvertes ou à séchage rapide comme notre gamme de chaussures Fresh qui évacuent l’eau grâce à une semelle perforée de canaux pour évacuer l’eau. Séchez vos pieds avant de vous rechausser. Pensez aussi à prendre des chaussettes de rechange au cas où.

test-impermeabilite-chaussure-randonnee-flexions

Le petit plus : pensez aux guêtres, elles-mêmes en tissu imperméable, elles viendront recouvrir vos chaussures. Elles sont aussi très utiles par temps sec lorsque vous marchez dans de l’herbe mouillée. En effet, si celle-ci est plus haute que votre chaussure, l’eau gouttera de brins d’herbes vers l’intérieur de votre chaussure.

 

3/ Protégez aussi votre visage du ruissellement de votre capuche

Afin de conserver une bonne vision et d’éviter l’eau qui ruisselle dans le cou, vous pouvez porter une casquette à visière sous votre capuche qui évacuera l’eau vers l’avant.

capuche-visiere-veste-randonnee-impermeable-pluie

Le petit plus : Quechua a créé des vestes imperméables dotées d’une capuche 3D à visière rigide qui vous évite l’eau dans le visage. Ces capuches sont réglables pour s’adapter parfaitement à vous et vous protéger au mieux.

 

4/ PRENEZ UN PARAPLUIE DE PRÉFÉRENCE LÉGER ET COMPACTABLE

Cela peut sembler étonnant mais un parapluie reste, uniquement en cas d’averse, un bon complément de votre tenue. C’est d’ailleurs un incontournable dans certains pays sujets à de fortes pluies de type mousson où les averses et les températures élevées en font l’accessoire parfait pour rester au sec sans avoir trop chaud.

Le petit plus : Bien entendu si le temps est à l’orage, il faut éviter de l’utiliser.

 

5/ INVESTISSEZ DANS DES VÊTEMENTS TECHNIQUES RESPIRANTS POUR ÉVITER “L’EFFET SAUNA”

En effet, il est important que les vêtements que vous portez sous votre veste imperméable évacuent correctement l’humidité corporelle. Sinon vous serez trempés... à cause de votre transpiration ! Découvrez dans notre article comment calculer la respirabilité des matières.

Le petit plus : nous avons tendance à serrer les scratches au bout de nos manches en pensant que l’eau ne pourra pas rentrer par là. Cela veut aussi dire que vous aurez plus chaud. Vous transformerez alors rapidement votre veste en sauna, aussi respirante soit-elle.

 

6/ PROTÉGEZ VOTRE SAC À DOS À L'EXTÉRIEUR MAIS AUSSI À L'INTÉRIEUR

Rester au sec est essentiel mais si les affaires de rechange que vous portez sur votre dos prennent l’eau, tous vos efforts auront été vains. Recouvrir votre sac à dos d’une housse imperméable peut être un bon début. Mais cela n’est pas toujours suffisant. En effet, l’eau peut ruisseler le long de votre dos et sur l’arrière du sac. L’idéal est d’emballer vos affaires dans des sacs en plastique pour que tout reste au sec même si la housse et le sac à dos étaient mouillés. Vous pouvez même protéger vos affaires tout en gagnant de la place dans votre sac grâce à une housse de compression étanche.

proteger-interieur-sac-randonnee-pluie

Le petit plus : après la pluie, si vous voulez ranger votre veste mouillée dans votre sac, pensez à la plier et à la rouler dans sa capuche et placez la dans un sac plastique pour encore plus de sûreté.

 

7/ OFFREZ UNE PROTECTION ÉTANCHE À VOS AFFAIRES PRÉCIEUSES

Carte, appareil photo, papiers d’identité et téléphone doivent recevoir un traitement encore plus efficace. Le mieux est de s’équiper de pochettes étanches qui garantissent même après une courte immersion que les affaires à l’intérieur restent parfaitement sèches. Une pour la carte qui permet ainsi de la consulter même sous la pluie et une autre pour les affaires restant dans votre sac à dos.

 

8/ OPTIMISEZ LE SÉCHAGE PENDANT LA NUIT

Si vous avez passé votre journée sous la pluie et randonnez en étoile, c'est à dire en randonnant à la journée et en revenant chaque soir dans votre camp de base, pensez à bien faire sécher vos affaires du jour pour le lendemain. Même si votre premier réflexe sera de répondre à des besoins de base comme manger ou se reposer, prenez quelques minutes pour suspendre ou de poser vos affaires bien à plat et à l’abri d’une possible averse durant la nuit. Si par malchance vous avez mouillé l’intérieur de vos chaussures, pensez à retirer les semelles intérieures de vos chaussures, desserrez vos lacets et surtout évitez de les mettre trop près d’une source de chaleur sous peine de les déformer et d’avoir mal aux pieds le lendemain !

Le petit plus : vous pouvez aussi profiter d’éclaircies sur la journée pour faire sécher des affaires en les accrochant à votre sac (préalablement lui aussi séché) ou à un arbre durant une pause. Chaque rayon de soleil est bon à prendre.

 

Et bien sûr, même si cela ne protège pas de la pluie, pensez à prendre une / des lampes frontales ou adaptables à différents supports afin d’être vus même de loin.
Vous devriez maintenant être parés pour affronter la pluie, que ce soit pour une courte balade ou pour une longue journée de randonnée !

 

Et vous, quels sont vos petits trucs pour rester au sec pendant vos randonnée ? Partagez les dans les commentaires !

 

La panolie pour rester au sec
Homme

La panolie pour rester au sec
Femme

Veste Forclaz 400

veste-imper-forclaz-400-homme-bleu

Surpantalon imperméable rain-cut

surpantalon-raincut-homme

Chaussures Forclaz 500 imperméables 

chaussure-homme-forclaz-500-imper

Veste Forclaz 400

veste-imper-forclaz-400-femme-prune

Surpantalon imperméable rain-cut

surpantalon-imper-raincut-femme

Chaussures Forclaz Flex 3 imperméables

chaussure-randonnee--femme-forclaz-flex-imper

 

Le conseil sécurité : Essuyer une averse en randonnant est une chose, randonner sous une pluie battante sans visibilité en est une autre. Nous vous recommandons vivement de ne partir qu’à la condition d'avoir une bonne visibilité. 

HAUT DE PAGE