Découvrez les secrets de la faune montagnarde

Déposer un commentaire

Partir en randonnée, c’est avant tout plonger dans un univers aux mille et une merveilles. Grâce aux conseils avisés de Jérémy Calvo, naturaliste et chargé vidéo chez Quechua, vous allez découvrir comment bien observer les animaux en montagne...

Pour profiter au mieux des richesses montagnardes, il est essentiel de respecter quelques règles d'observations pour ne pas troubler la faune, découvrons les ensemble :

Écouter la nature

Toute observation débute par une phase d'écoute de la nature. Grâce à ces instants de silence, vous allez pouvoir repérer plus facilement la faune qui vous entoure et ainsi débuter votre observation.

Repérer les indices de présence

Si votre phase d'écoute n'a pas porté ses fruits, la recherche de divers indices de présence tels que des excréments, traces ou encore touffes de poils pourra vous aiguiller sur l'existence d'éventuels animaux sauvages dans la zone.

Se méfier du vent

Les mammifères ont un très bon odorat, savoir étudier le sens du vent est donc primordial. Si celui-ci vient dans votre dos, il est très probable que votre odeur vous précédera alertant ainsi les animaux qui prendront la fuite avant même que vous puissiez les remarquer.

Connaître les bons horaires d'observation

En période estivale, les animaux évitent toute activité durant les périodes chaudes, nous vous conseillons donc de privilégier une observation durant les périodes fraîches de la journée : de 5h30 à 9h30 le matin et le soir de 17h jusqu'à la tombée de la nuit.

Respecter une certaine distance

Si l'animal change subitement de comportement, il est fort possible que vous soyez trop prêt. Respectez donc toujours une distance suffisante entre l'animal et vous afin de ne pas l'effrayer évitant ainsi qu'il ne consomme inutilement de l'énergie pour vous fuir.

Ne pas nourrir les animaux sauvages 

Si vous êtes suffisamment proche d'un animal pour le nourrir vous ne respectez déjà pas le conseil précédent. Nous vous déconseillons de nourrir les animaux sauvages sous peine de créer chez eux une dépendance à la nourriture "humaine" pouvant à terme diminuer leur capacité à trouver leur nourriture sans aide extérieure. N'oubliez pas que les animaux sauvages sont imprévisibles alors soyez prudent.

Limiter l'utilisation d'appeaux

L'utilisation d'appeaux facilite grandement l'observation des oiseaux. Mais veuillez à les utiliser avec parcimonie car n'est pas sans incidence sur le comportement des volatiles.

Qu'est-ce qu'un appeau ? Il s'agit d'un petit instrument ressemblant à un sifflet qui reproduit le champ caractéristique d'un oiseau. Nous vous conseillons de porter une attention toute particulière aux saisons de reproduction et grands froids durant lesquelles les oiseaux sont plus fragiles et ont donc besoin du plus grand calme pour se préserver.

Pour finir, nous vous conseillons de porter une attention toute particulière aux saisons de reproduction et grands froids durant lesquelles les oiseaux sont plus fragiles et ont donc besoin du plus grand calme pour se préserver.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE