philosophie-leave-no-trace-randonnee

Connaissez-vous les 7 règles d’or du “Leave no trace” ?

(27) 14
Déposer un commentaire

Vous pratiquez sûrement la philosophie “Leave no trace” (“ne pas laisser de trace”) sans le savoir. Cette philosophie est centrée sur le respect de la nature et des autres randonneurs afin de ne pas altérer les beautés de notre très chère Terre. Très développée aux Etats Unis et au Canada, cette philosophie gagne du terrain en France pour notre plus grand plaisir.

 

Suivez ces 7 règles d’or pour être sûr d’être un randonneur responsable et respectueux de son environnement :

 

1/ Préparer et prévoir

leave-no-trace-bien-preparer-randonnee

Bien préparer votre randonnée peut vous paraître évident. Pourtant nombreux sont les randonneurs à bâcler cette étape. Pensez toujours à vérifier la réglementation et les particularités des lieux que vous allez traverser. Surveillez aussi la météo et équipez-vous en conséquence. Emportez le minimum d’emballage avec vous pour minimiser vos déchets. Essayer aussi d’éviter les pics de fréquentation de certains sentiers.

 

2/ Utiliser les surfaces durables

leave-no-trace-randonnee-surface-durable

Il est toujours tentant d’aller là où personne n’a marché avant. Mais cela peut altérer la beauté de ce territoire vierge. Préférez autant que possible les sentiers existants, les dalles rocheuses, l’herbe sèche et la neige si la saison le permet. Mais attention aux crevasses !
Dans les zones fréquentées, si vous randonnez en étoile, établissez votre camp de base à plus de 70 mètres des lacs et des rivières pour en protéger les berges. N’altérez pas le site. S’il n’est pas assez accueillant, préférez en chercher un autre quelques mètres plus loin. Étendez votre campement au minimum. Enfin, marchez plutôt en petit groupe de 4 à 6 personnes maximum, à la file indienne, pour ne pas arriver comme un bulldozer sur votre sentier.
Dans les zones sauvages, ne vous concentrez pas tous en un point pour éviter de créer de nouveaux sites de camping et évitez les lieux récemment endommagés pour ne pas les abimer d’avantage.

 

3/ Gérer vos déchets

leave-no-trace-randonnee-gerer-dechet

Ne laissez rien sur place : tout ce que vous apportez doit repartir avec vous. Cela vaut aussi pour les déchets biodégradables. Vous ne connaissez pas forcément l’écosystème autour de vous et un pommier issu de votre trognon n’est peut-être pas la meilleure des idées. Remportez toujours votre papier toilette et produits d’hygiène en général. Si vous randonnez à la journée, sur le sujet délicat des petits et gros besoins, l’idéal est de vous creuser vos sanitaires à environ 20 cm de profondeur, à plus de 70 mètres de votre camp de base et de remplir et camoufler le trou une fois comblé.
Enfin, l’eau est précieuse, ne polluez pas les rivières. Vider votre eau, vierge de produit chimique, à plus de 70 mètres d’un cours d’eau. Utilisez un savon biodégradable. Il en existe de très compacts et multi-usages, pour la vaisselle et la toilette personnelle.

 

4/ Laisser intact tout ce que vous trouvez

leave-no-trace-randonnee-respect-environnement

Aussi belles soient ces fleurs trouvées au détour d’un chemin, on ne touche qu’avec les yeux. Il en va de même avec les constructions humaines : préservez notre héritage pour que nos enfants et les enfants de nos enfants profitent du même paysage. Construisez au minimum. Les adeptes du Land art devront bien se renseigner sur l’environnement qu’ils visitent s’ils souhaitent laisser parler leur créativité. Une création jolie sur le moment pourra créer de nombreux dégâts sur le long terme !

 

5/ Minimiser l’impact des feux

leave-no-trace-randonnee-feu-de-camp

Après une dure journée, vous méritez un petit marshmallow grillé. Découvrez nos recettes spécial randonnée pour les pré-ados ici. Veillez cependant à minimiser au maximum les feux de camp. Ils laissent des traces indélébiles sur le paysage ! Préférez un réchaud de petite taille. Vérifiez toujours que les feux sont autorisés et utilisez les emplacements qui ont déjà servi à d’autres randonneurs. Préférez un feu de petite taille et dispersez toujours les cendres froides après l’avoir éteint.

 

6/ Respecter la vie sauvage

leave-no-trace-randonnee-respecter-vie-sauvage

Maintenez toujours une distance généreuse avec la faune. N’oubliez pas que vous êtes chez eux. Et si vous croisez un faon qui vous semble abandonné, n’interférez pas. Les mères utilisent beaucoup l’odorat avec leur petit, ne fragilisez pas ce lien en les caressant. De même, ne leur donnez pas de nourriture, car cela altère leur comportement, leur capacité à survivre sans l’homme et les met donc en danger face aux prédateurs. Sur le sujet des prédateurs, soyez bien maître de votre chien s’il randonne avec vous. Enfin, stockez bien votre nourriture pour ne pas attirer d’animaux pendant la nuit et ainsi altérer leur régime et vous retrouver sans rien à manger : un scénario doublement perdant. Soyez encore plus attentif pendant les périodes de reproduction ou pendant l’hiver.

 

7/ Respecter les autres usagers

leave-no-trace-randonnee-profiter-paysage-instant

Enfin, vous risquez de ne pas être seul sur les sentiers. Respectez les autres randonneurs et rendez la marche de chacun encore plus sympathique en les saluant avec un sourire. Laissez le passage aux randonneurs qui rencontrent des difficultés sur les sentiers. Si vous croisez des randonneurs à cheval, mettez vous sur le côté et attendez qu’ils vous dépassent. En effet, même parfaitement dressé, aucun cheval n’est à l’abri d’une réaction de peur qui pourra mettre son cavalier et vous-même en danger s’il botte dans votre direction.
Enfin, profitez des sons de la nature, ne les couvrez pas en parlant trop fort.

 

Découvrez en plus sur la philosophie “Leave no trace”, ou “Sans trace” chez nos cousins Canadiens ici.

 

Et vous, êtes-vous adepte de la philosophie “Leave no trace” ? Dîtes le nous dans les commentaires

Agathe
Responsable relation clients
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Commentaires

Je ramasse aussi les déchets laissés par d'autres randonneurs.


Je suis Leave no trace !

J'initie mes enfants de 7 et 9 ans à cette philosophie.


Toujours utile de faire des piqûres de rappel !!!

Bonne initiative


J'adore! mais la seule fois où j'ai fait du bruit, c'était dans les Rocheuses canadiennes car j'avais peur des ours, malgré les clochettes anti-ours et la bombe achetées sur place!!j'espère que je n'ai pas trop perturbé la faune sauvage par mes chants


Etre randonneurs, c'est être en harmonie avec la nature dans laquelle nous marchons, nous bivouaquons. Le respect le plus profond avec avec notre environnement est un basique de tous bon randonneur. La montagne n'est pas un acquis, ne se consomme pas comme ces plages bondées , elle ne nous appartient pas....


Bonjour


Nous pratiquons de plus en plus cette philosophie de randonneur,nous sommes tellement énervés de voir des mouchoirs en papiers joncher les pistes de randonnée.

comment peut on aimer rendez dans la nature et ne pas la respecter???

et en même temps les autres randonneurs


bien exprime


Bien prévoir de ramasser les excréments et les papiers qui vont avec. Nos sentiers ne sont pas des toilettes à ciel ouvert.


Merci pour ces recommandations et précautions envers notre terre.A mon sens,il est essentiel de la respecter,la protéger ainsi que la faune,de façon à la faire perdurer dans le temps pour nos progénitures ainsi que la longévité des espèces animales.


Très bonne discipline.

Merci de nous la faire à nouveau partager


Bonjour nous pratiquons cette philosophie de randonnées se sont des règles que l'ont pratique sans le savoir entre autre nous préparons la rando nous ne faisons pas de feu mais un réchaud à gaz, ont enlèvent les emballages tout cela est une histoire de respect il me semble que c'est naturel


Pages
HAUT DE PAGE