Technique et bons gestes

(1)



Moniteur de ski nordique, Rudy Gouy vous présente les différentes disciplines du ski de fond et les spécificités de chacune d'entre elles.

Rudy, présente-nous les différents types de "ski de fond" que l'on peut pratiquer...

Il existe 3 disciplines en ski nordique : le classique, le skating et la randonnée nordique.

Un skieur qui pratique le style classique progresse en plaçant ses skis dans les deux rails réalisés sur la piste et en faisant avancer un ski puis l'autre, dans un mouvement que l'on peut schématiquement rapprocher de celui de la marche.

Un skateur, quant à lui, avance en réalisant ce que l'on appelle "le pas de patineur". Pour cela, il se place sur la partie lisse de la piste et se propulse, dans un mouvement de glisse, sur un ski puis sur l'autre (les skis formant un V). Il s'aide pour cela de ses bâtons à chaque poussée sur une jambe ou à chaque double-pas.

Enfin, la randonnée nordique est une discipline qui se pratique en dehors des pistes des domaines nordiques. Elle permet de découvrir de grandes étendues de neige en pleine nature.

Quelles sont les spécificités de chacune de ces pratiques ?

Pour le classique, on utilise des skis plus grands qu'en skating, mais des bâtons plus petits qu'en skating. Et les skis n'ont pas de carre. Afin de ne pas reculer dans les montées, le mouvements étant dans l'axe du déplacement, la semelle des skis de classique est soit dotée d'écailles soit recouverte d'un fart de retenue. Enfin, les chaussures utilisées sont plutôt basses et à semelle assez souple pour permettre l'extension des doigts de pieds et donc une poussée efficace.

Pour le skating, les skis, toujours sans carres, sont plus courts et les bâtons plus grands. Pour pouvoir réaliser un beau pas de patineur, on recouvre la semelle des skis d'un fart de glisse. La forme en V que le pas du patineur donne aux skis permet de ne pas reculer dans les montées. Aucun fart de retenue n'est donc nécessaire. Côté chaussures, on observe qu'elles ont des tiges plus hautes pour mieux maintenir la cheville.

Enfin, pour la randonnée nordique, des skis un peu plus larges sont nécessaire (50mm) pour mieux progresser dans la neige profonde. Leur semelle, équipée de carres, peut être dotée d'écailles ou de peaux (comme pour le ski de randonnée alpine) pour éviter de reculer dans les pentes.

Enfin, peux-tu nous décrire les bons gestes et les bons réflexes à connaître ?

Difficile de décrire le pas alternatif à plat ou le pas alternatif de montée pour le classique, ou le pas de patineur en 2 temps ou en 2 temps combiné pour le skating. Le meilleur des réflexes à avoir est de se lancer ! Mais de se lancer en prenant soin de prendre quelques heures de cours de ski de fond avec un moniteur diplômé. 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE