FR
FR

Tout savoir sur le portage physiologique 

Les solutions pour réussir le portage physiologique de son enfant sont multiples.
On vous dit tout pour adopter les bons gestes et bonnes pratiques

La randonnée avec bébé : notre guide

comment se lancer dans le portage physiologique de votre bébé ? 👶🏼 

Simple écharpe ou porte bébé, les solutions pour réussir le portage physiologique de votre bébé sont multiples.
Encore faut-il adopter les bons gestes et les bonnes pratiques !
Nous avons donc réuni astuces et conseils pour que vous deveniez un « porteur physiologique » accompli de votre bébé.
En tant que jeunes parents, vous avez certainement déjà entendu parler du fameux portage physiologique. 
Amis, famille, atelier prénatal, magazine… tout le monde a son avis sur ce concept qui désigne la façon de porter physiologiquement votre bébé, c’est-à-dire en respectant sa morphologie, son corps.
Mais qu’en est-il vraiment ?
Quelles bonnes positions adopter ?
Pour quels accessoires de portage opter ?
Voici de quoi se lancer sans crainte et en toute sécurité dans le portage physiologique et surtout de choisir le porte-bébé physiologique adapté.
Porter son bébé, c’est le geste le plus naturel qui soit et cela se fait sans se poser de questions.
Pourtant, assurer le portage physiologique de votre bébé grâce à un élément de portage permet d’associer bien-être et praticité.

La randonnée avec bébé : notre guide

Pourquoi le portage physiologique ?

Les avantages du portage physiologique

Préférer le portage physiologique à la poussette ou aux bras, c’est de nombreux avantages au quotidien selon Pascale Sermet Rosset, monitrice de portage : « C’est d’abord être au plus près des besoins cognitifs de l’enfant, en permettant une stimulation olfactive et tactile, mais aussi de l’oreille interne.
Cela conforte surtout la sécurité intérieure grâce à la position fœtale contre le parent.
Exemple lors du passage d’une moto dans la rue, un enfant porté retrouvera plus rapidement sa position de repos ».

Pour les parents aussi, les atouts sont multiples : être libre de vos mouvements quand vous portez votre enfant, grâce à deux bras libérés et un portage symétrique comme un sac-à-dos, un équipement minime, qui ne prend peu de place, tout en répondant au besoin de sécurité de son nouveau-né.
Aux parents qui s’inquiètent des mauvaises habitudes que pourraient prendre un bébé trop porté, là encore, les études montrent l’inverse.
Dans le livre « Les grands débats de la petite enfance à la lumière des connaissances scientifiques, pour ou contre ? », aux édition Dunod, Héloïse Junier écrit : « Un bébé qui est beaucoup porté durant ses premiers mois de vie sera beaucoup plus indépendant par la suite.
Les recherches nous montrent qu’un bébé s’attache à l’adulte pour mieux se détacher quand il sera prêt ».
Plus d’autonomie et plus rapidement, assurent les spécialistes.
D’ailleurs, loin d’être une mode, le portage existe et a fait ses preuves dans de nombreuses civilisations de génération en génération : Pérou, Inde, Afrique...

Qu’est-ce que le portage physiologique ?

Mais retour dans le monde occidental, pourquoi opter pour le portage physiologique ? Vous vous dites peut-être que vos bras ou votre poussette suffiront pour le quotidien avec votre bébé.
Il existe toutefois une solution alternative et efficace avec le portage physiologique. 
Un portage qui consiste à savoir comment porter son enfant pour respecter le fonctionnement de son corps.
Encore faut-il connaître la position adéquate pour votre nouveau-né et les bonnes positions à adopter !

Tout savoir sur le portage physiologique

Quel qu’il soit, un bon moyen de portage physiologique doit respecter la position naturelle du bébé :

- une position assis-accroupi, style grenouille
- un dos arrondi, un bassin en antéversion ou basculé
- la tête bien alignée avec la colonne vertébrale et le bassin, à portée de bisous
- les mains ramenées au niveau de la bouche
- les pieds dans le vide, sans point d’appui.

Comment savoir si son bébé est dans une bonne position physiologique ?

Concrètement, votre système de portage doit permettre que les genoux du bébé soient plus hauts que ses fesses. 
Vus de dos, les genoux et fesses du nourrisson doivent représenter comme un M
De côté, le dos forme comme un C
Pour les nouveau-nés et même les prématurés, cela doit correspondre le plus possible à la position fœtale.
En grandissant, ce positionnement comme dans le ventre de la mère va laisser place à un redressement général, grâce à un dynamisme de la colonne vertébrale.

La randonnée avec bébé : notre guide

voir comment bien  installer son bébé ? 

La randonnée avec bébé : notre guide

jusqu'à quel âge peut-on utiliser un moyen de portage physiologique ?

De nombreux parents s’interrogent : à partir de quand utiliser un porte-bébé physiologique ?
Et surtout jusqu’à quand porter mon enfant grâce à un moyen de portage physiologique ?
Pour les écharpes, il s’agit de se référer au type de tissage et au grammage. 
Pour les porte-bébés physiologiques, il existe des normes. 
Certains modèles permettent de porter les nourrissons, même les prématurés dès la naissance quand d’autres produits de portage spécifient qu’il est nécessaire d’attendre les 4/6 mois de l’enfant.
Le seuil des 4 mois, voire 3 mois si votre enfant est déjà bien tonique, signifie que le nouveau-né sait attraper ses pieds et qu’il bénéficie donc du tonus musculaire nécessaire pour être porté dans un porte-bébé ergonomique.
Pour savoir jusqu’à quand utiliser un porte-bébé physiologique, il faut se fier au poids de l’enfant : maximum 15 kg, selon la norme. 
Cela signifie jusqu’à 3 ans environ, selon le gabarit de votre enfant. 
Comme précisé ci-dessus, certains modèles évolutifs, avec des rembourrages spéciaux, permettent d’aller jusqu’à 18, voire 20 kg, soit jusqu’à 5 ou 6 ans. 

Quels sont Les différents moyens de portage physiologique ?

Il existe une demi-douzaine de catégories d’accessoires de portage. 
On peut les trouver dans les boutiques spécialisées comme dans les grandes surfaces de puériculture ; mais les produits de portage se démocratisent ces dernières années et les innovations en matière de porte-bébé physiologique se multiplient pour toujours plus de confort.

Les écharpes de portage
C’est le moyen de portage le plus basique et le plus simple. 
Elles se divisent en deux sortes : les écharpes tissées ou les écharpes de portage en tissu stretch et extensible, avec ou sans élasthanne.
Les écharpes tissées seront moins extensibles que les écharpes dites tricotées, en stretch. 
Ces dernières sont faites de coton, biologique le plus souvent, avec des fibres d’élasthanne. Certains modèles peuvent contenir jusqu’à 30 % de bambou, toujours dans le but de renforcer la soutenance tout en étant souple. 
On conseille les écharpes extensibles pour les prématurés, leur tissu, parfois jusqu’à 100 % en coton biologique, apporte davantage de chaleur et de douceur.
Il faudra adapter le grammage du tissu au poids du bébé à porter. 
Compter jusqu’à 250 grammes pour les nourrissons, puis 300 grammes pour les forts gabarits. Tissées ou tricotées, ces écharpes de portage peuvent être utilisées dès la naissance. 
Permettant trois systèmes de nœuds, vous pouvez opter pour un portage ventral, un portage de hanche, puis, un portage dans le dos le bébé grandissant.
Reste alors à faire ces fameux nœuds et à bien installer le bébé. 
Il existe de nombreux tutoriels en ligne mais cela peut vite effrayer certains parents. 
Des ateliers spécifiques de formation sont recommandés si vous souhaitez être rassuré. 

Les écharpes à anneaux ou ring slings
Également en tissu ou en maille, le système d’attache du sling s’effectue grâce à deux anneaux, qui passe sur une seule épaule. 
La particularité du portage en sling, aussi appelé portage en hamac, est qu’il est donc asymétrique, le poids du bébé n’est pas équitablement réparti. Cela peut devenir gênant à terme pour certains. 
Ce porte-bébé sans nœud ou écharpe à boucle ne nécessite pas d’apprentissage spécifique comme avec une écharpe de portage basique. 
Mention spéciale : il permet d’allaiter en toute intimité.
A noter qu’il existe un sling d’eau ou water-sling. 
Grâce à son tissu spécial, léger et aéré, qui sèche donc rapidement, il permet d’aller se baigner avec son enfant ou de le porter en écharpe, même
quand il fait très chaud.

Les meï-taï ou porte-bébé chinois
Porte-bébé d’inspiration asiatique, les spécialistes disent qu’il est à mi-chemin entre une écharpe de portage et un porte-bébé préformé. 
Il est constitué d’un dossier en tissu de forme rectangulaire ou carrée, il s’attache grâce à deux grandes bretelles souvent rembourrées et deux lanières plus courtes qui se nouent autour de votre ventre. 
Plus facile à utiliser qu’une écharpe car l’assisse est déjà « formée » pour accueillir le bébé.

Le porte-bébé préformé, physiologique
Dit préformé ou structuré, ce porte-bébé est recommandé dès que les bébés savent s’asseoir et se tenir. 
L’installation de votre enfant est ici facilitée grâce à des bretelles matelassées, réglables et une ceinture qui n’a plus qu’à se clipser.
C’est la solution prête à l’emploi pour tous les parents que ne se sentent pas à l’aise de porter leur bébé en écharpe et ses 5m20 de tissu. 
Prêt à porter, le porte-bébé préformé pourrait être comparé à un sac-à-dos, offrant rapidité et facilité d’installation.
Chez Quechua, c'est notre moyen de portage physiologique favori car on peut l'utiliser facilement et sans contraintes pour se balader avec bébé !
Ils offrent de plus en plus d’innovations pour agrémenter les sorties avec bébé : système de capuche amovible ou enroulable, aération pour la chaleur, autre particularité, certains modèles sont évolutifs et permettent de porter votre enfant jusqu’à 3, voire 4 ans.

Comment bien choisir son mode de portage ?

Conseil de spécialiste : pour bien choisir son moyen de portage et pour profiter de ses bénéfices, il faut trouver le matériel adéquat à vous et à votre enfant, selon la taille, le poids, le gabarit du porté... vérifier la hauteur et largeur du tablier du dispositif par exemple.
« Ne pas craquer que sur le style et le seul joli motif du moyen de portage. 
Pas de choix au hasard, un binôme doit se créer entre le porteur et le bébé autour du système de portage. 
Votre bébé doit se sentir en sécurité dans le moyen de portage. Il doit être correctement soutenu. », résume Pascale Sermet Rosset.

LA POSITION FACE AU MONDE, on valide ou pas ?

Deux raisons à ne pas recommander le portage face au monde, selon les spécialistes. 
D’abord, la position physiologique n’est pas possible : « le dos du bébé est très droit, voire il creuse quand il est appuyé sur la ceinture abdominale du porteur, les jambes sont pendantes, le poids du corps repose sur le pubis… c’est comme s’asseoir sur une poutre », décrit Pascale Sermet Rosset. 

Autre raison qui explique qu’il faut proscrire le portage face au monde : la surstimulation que cela crée, notamment visuellement : « c’est comme si vous mettiez votre enfant devant la télévision », complète la spécialiste du portage. 

A partir de 6 mois environ, quand le bébé devient plus curieux, l’allaitement se réduit, il est donc plus simple de proposer du portage dorsal, voire sur la hanche : « il découvre alors le monde dans le sens de la marche, sans surstimulation et en sécurité car il est toujours contre vous », décrit Pascale Sermet Rosset, qui estime qu’entre 6 et 9 mois est le bon âge pour opter complètement pour le positionnement dans votre dos, le bébé sachant désormais se tenir assis seul.

Dernier conseil et non des moindres pour ceux qui veulent profiter des nombreux avantages du portage : venir tester et s’entraîner en atelier ou avec une bonne copine adepte, même avant la naissance. En peu de temps, vous pourrez trouver le dispositif qui conviendra le mieux au porteur comme au porté. « Lancez-vous et vous verrez le bien-être que vous pourrez ressentir en tant que porteur. Cela permet un échange de bonnes hormones : ocytocine, dopamine, sérotonine… et cela va créer un double réconfort pour l’enfant et vous. Profitez des bons moments que le portage va vous apporter, vous ne le regretterez pas », conclut Pascale Sermet Rosset.

La randonnée avec bébé : notre guide

PORTAGE PHYSIOLOGIQUE : les 5 conseils sécurité

Comme pour n’importe quel système de portage d’un enfant, il nécessite de respecter plusieurs conseils de sécurité.
Si on ne laisse pas sans surveillance un bébé sur une table à langer, voici également comment porter bébé en toute sûreté !

👶🏼 Choisir le bon moyen de portage :
vérifier la qualité et l’état de votre accessoire quel qu’il soit.
Simple écharpe ou moyen de portage physiologique, il faut examiner l’état général, sans déchirure sur le tissu comme sur les sangles.
Attention également aux limites spécifiées de poids, d’âge et à la présence d’éventuels matériaux à éviter.
Privilégier par exemple le coton biologique à d’autres matières.

👶🏼 Rester attentif :
Pour qu’un portage physiologique se passe en toute sécurité, il faut aussi vérifier régulièrement que votre bébé conserve sa position verticale, avec le menton décollé de son thorax, ses voies respiratoires dégagées, son visage découvert.
Eviter aussi la position dite de berceau allongé, avec le bébé sur le dos au fond du tissu.
Ne pas utiliser d’écharpe pendant votre sommeil ou pour dormir.

👶🏼Eviter les conduites à risque :
Il est toujours bon de rappeler qu’avec une écharpe ou un porte-bébé ergonomique, l'abus d’alcool, de drogue ou même la prise de certains médicaments est à proscrire.
Les porte-bébés physiologiques, même s’ils sont homologués, ne remplacent en aucun cas un siège-auto ou un porte-bébé pour vélo.
Pendant la promenade ou la randonnée, éviter les secousses ou les risques de chute.
Les pratiques sportives dangereuses ou intenses sont bien sûr elles aussi, à proscrire.

👶🏼Adapter la tenue de votre bébé :
Pour éviter les coups de chaud ou de froid, il est conseillé de réfléchir à la bonne tenue vestimentaire à adopter, tant pour le porteur que le porté.
Le porte-bébé physiologique ou l’écharpe de portage sont considérés, selon leur épaisseur, comme au moins une couche de vêtement.
Pensez à protéger les extrémités de votre bébé : pieds notamment.
Attention d’ailleurs à ne pas perdre chaussures, chaussettes dans la nature !
Couvrez-lui la tête, pensez aux éventuelles lunettes de soleil, surtout si vous optez pour un portage dorsal.

👶🏼Savoir renoncer :
Comme en montagne, il faut parfois savoir renoncer. 
Si vous avez le sentiment de devoir tenir votre bébé, c’est qu’il y a certainement un problème avec le nouage de votre écharpe ou les attaches de votre porte-bébé. Il est alors préférable de sortir l’enfant du dispositif de portage, de le vérifier puis de recommencer son installation.

ALORS PRêt.ES ?

Echarpe de portage ou porte-bébé physiologique ? 
Reste donc plus qu’à choisir pour libérer vos deux mains et pouvoir partir en promenade, en petite randonnée facile, en toute sécurité et sans contrainte !

PLUS DE CONSEILS SUR LA RANDONNée avec un bébé