COMMENT DIFFERENCIER UN CHAMOIS ET UN BOUQUETIN ?

Attaquons par une différenciation que certains trouveront évidente, mais il y a souvent des erreurs, surtout quand il s’agit de les identifier de loin !
Les chamois et les bouquetins ont pourtant quelques caractéristiques qui les différencient et qu’il est assez facile de reconnaitre à distance :

Son apparence :
Le chamois est globalement moins trapu que le bouquetin.
Son manteau de fourrure est aussi souvent plus foncé que son cousin et la tâche blanche sur son arrière-train assez marquée.
Les bouquetins aussi possèdent cette tâche mais elle est moins développée et leur queue la cache en partie.

Ses cornes :
Si l’on est assez proche pour pouvoir distinguer les cornes des animaux, on pourra alors s’apercevoir d’une majeure différence de taille.
Celles des bouquetins sont épaisses et peuvent atteindre plus de 60cm pour un adulte de cinq ans.
Chez le chamois, les cornes sont beaucoup plus fines et nettement plus recourbées.
Elles sont aussi d'une couleur bien plus sombres.

OBSERVER LA FAUNE SAUVAGE EN MONTAGNE

PETIT PLUS SUR LES CORNES

Les nodosités des cornes d’un bouquetin ne permettent pas de calculer son âge (contrairement à de nombreuses idées reçues). 
Chez les chamois, il est possible de déterminer s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. 
En effet, un angle ouvert au bout des cornes signifie qu’on a affaire à une femelle, si celui-ci est refermé à plus de 45° alors il s’agit d’un mâle. 
Les cornes des mâles sont aussi plus épaisses à la base que celles des femelles. 
Chez le bouquetin c’est plus simple, les femelles (appelées étagnes) ont les cornes plus courtes (environ 20-30cm), plus fines et dépourvues de bourrelets.

OBSERVER LA FAUNE SAUVAGE EN MONTAGNE

QUEL EST LE COMPORTEMENT D'UN  CHAMOIS ET D'UN BOUQUETIN SI NOUS LE CROISONS EN MONTAGNE ?

Là où l’on reconnait le plus facilement les chamois des bouquetins à distance, c’est dans leur comportement.
Il est assez rare de pouvoir observer de près les chamois.
Ils n’apprécient guère la présence de l’homme et ce, encore moins lorsqu’ils sont surpris sur leur terrain de jeu au détour d’un chemin.
Un chamois se sentira en sécurité qu’une fois qu’il se trouve à quelques centaines de mètres de vous.
Le bouquetin quant à lui peut être approché relativement facilement, rarement trouillard il se peut même que les plus habitués à la présence humaine vous bloquent le passage sur un chemin escarpé !

OBSERVER LA FAUNE SAUVAGE EN MONTAGNE

Quelle est la conduite à tenir pour respecter ces animaux DE MONTAGNE et ne pas les déranger DANS LEUR LIEU DE VIE ?

Que ce soit pour le chamois ou le bouquetin, il faut avant tout ne pas s’éloigner du chemin pour tenter de s’en approcher. 
S’ils sont proches du chemin et à portée de « photo »  vous avez de la chance ! 
S’ils sont plus loin, ne tentez pas de vous en rapprocher d’autant plus qu’ils sont bien plus habiles et stables dans des terrains accidentés que nous, et vous risqueriez de vous mettre en danger.
`
Soyez tout particulièrement vigilants avec les femelles accompagnées de leurs jeunes cabris. 
Même si ces animaux ne sont pas réputés pour répondre agressivement s’ils se sentent menacés, il est préférable de garder une bonne distance avec les petits. 
Si un jeune semble être seul, laissez le tranquille aussi. 
Surement que sa mère n’est pas loin, ne tentez surtout pas un sauvetage injustifié.

Autre conseil de sécurité si votre chemin arpente des pentes raides ou des pierriers. 
Ces animaux sont très agiles sur toutes les surfaces mais peuvent inconsciemment faire tomber des pierres dans leurs déplacements. 
Restez bien vigilant lorsqu'il y a des pentes au-dessus de votre tête !


Voilà vous avez maintenant toutes les cartes en main pour bien reconnaitre un chamois, un bouquetin, les admirer mais surtout respecter leur rythme
de vie sur nos sommets préférés !

QU'ELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE UN CHAMOIS ET UN BOUQUETIN ?

retrouvez tous nos conseils