lire-carte-IGN-randonnee

Comment lire une carte IGN et s'orienter ?

(71) 10
Déposer un commentaire

Une bonne lecture de carte livrera toutes les informations sur ce qui attend les marcheurs, d'où son utilité et son importance.

Pourquoi apprendre à lire une carte

Une carte montre le terrain uniquement sur un plan horizontal, vu du ciel, réduit et schématisé. Il faut donc un peu d'entraînement pour faire la relation entre la carte et le terrain. Vous ne pourrez très rapidement plus vous en passer. Que ce soit pour préparer sa randonnée ou s’orienter, votre carte sera toujours là pour vous aider, et contrairement au GPS et aux téléphones portables, elle ne risque pas de tomber en panne. Pensez aussi à prendre une boussole pour ne jamais perdre le nord.

Choisir la bonne échelle

Pour la randonnée pédestre, l'échelle idéale est 1/25 000, c'est-à-dire sur laquelle 1cm équivaut à 250m, soit 4cm pour 1km. Elle permet de voir chaque détail (cours d'eau, forêts, sentiers...) et de se repérer précisément. Ces échelles correspondent aux cartes IGN Série Bleue et TOP25. Pour ceux qui randonnent sous la pluie, il existe également des cartes TOP25R (« R » pour « Résistante »), imperméables, indéchirables et imprimées recto verso pour gagner de la place de votre sac.

carte-ign-bleue-top25

 

carte-code-couleurComprendre les codes couleurs

Les couleurs utilisées sur la carte ont une importance, elles indiquent la nature du terrain.

  • Le vert désigne les zones boisées
  • Le blanc les prairies et zones cultivées.
  • Le bleu pour l'hydrographie (lacs, rivières...)
  • L'orange généralement pour les courbes de niveau
  • Le noir est très utilisé, il fait référence à tout ce qui relève de l'intervention humaine ; il désigne aussi les rochers et éboulis.

Bon à savoir : Vous verrez des zones plus ou moins foncées. Les zones ombrées, portées sur les pentes ou les versants, donnent l'impression du relief. Par convention, l'éclairage théorique est déterminé comme si le soleil éclairait le sol depuis le Nord Ouest (avec un angle moyen de 45°). Ce fait n'est pas un élément d'orientation, il est simplement un outil facilitant la perception du relief a la lecture de la carte.

 

Utiliser les quatre couches d’information pour s’orienter

Afin d’être la plus précise possible, une carte superpose quatre types d’informations d’origine humaine ou naturelle.

  • Le relief :

Les courbes de niveau complètent le relief en définissant les volumes, et les formes générales du terrain. La courbe de niveau est une ligne imaginaire qui relie entre eux tous les points situés à une même altitude. Sur les cartes à 1/25 000, les courbes de niveau sont représentées tous les 10m. Par exemple, vous monterez 50 mètres de dénivelé toutes les cinq courbes. Donc plus les courbes de niveau sont proches, plus la pente est forte. A l'inverse, des courbes de niveau très espacées signifient que le relief n'est pas marqué, la pente est faible. Pensez à vous équiper de bâtons pour faciliter vos montées et gagner en sécurité dans vos descentes.

  • l’hydrographie :

Les rivières, fleuves, lacs, marécages, la mer, etc. sont toujours représentés. Les cours d’eau ont d’ailleurs longtemps été très utiles aux marcheurs perdus. La plupart des villages ayant traditionnellement été construits le long d’une rivière, il suffisait alors de remonter ou descende le cours d’eau pour retrouver la civilisation.

  • les aménagements humains :

Sont indiqués en noir les bâtiments, les routes, les chemins mais aussi les lignes administratives.

  • La toponymie :

Ce terme concerne l’étude des noms propres désignant un lieu. Selon la précision de votre carte, vous pourrez y lire les noms des plus petits villages jusqu’aux grandes métropoles. Les sommets et les forêts sont également renseignés.

carte-ign-quatre-couches

 

Repérer les points remarquables

Les détails permettent souvent de déterminer de façon très précise le lieu où l'on se trouve. Le cartographe prend soin de bien faire figurer tous les éléments remarquables, naturels ou de nature humaine, qui se trouvent sur les lieux (une source, une chapelle, une croix, une passerelle, une ruine, un arbre isolé etc.). En se référent à la légende de la carte on identifiera facilement l'élément en question.

 

ORIENTER SA CARTE SANS INSTRUMENT

Par convention, le nord est situé au sommet de la carte. En faisant pivoter la carte tenue à plat devant vous de manière à aligner les éléments du terrain avec les symboles cartographiques, vous obtiendrez une orientation correcte de la carte.

 

Pour en savoir plus sur l’art de la cartographie, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux vidéos conçues par l’IGN.

Agathe
Responsable relation clients
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Commentaires

merci, très clair!


Très bon rappel


Très instructif


Merci pour cet exposé fort utile et très bien fait.


Commentaires très utiles. Facile à comprendre pour les néophytes. Ne reste plus qu'à tester sur le terrain puis à pratiquer régulièrement.


la présentation est claire et rassurante.


et surtout, ne pas oublié de regarder l'année de l'édition... bonne marche


C'est un topo très intéressant. Apprendre à lire une carte, c'est aussi un peu une initiation à la vie, à l'histoire et à la langue d'une région. La microtoponymie est particulièrement riche d'enseignements: les seuls noms de Côtes Pissarotes et Clamouzat (clap moussat) m'ont permis d'aller voir de beaux rochers...


On peut aussi disposer des cartes IGN sur tablette avec l'application SityTrail France.


C'est clair. Très bien.


HAUT DE PAGE