La sécurité avant tout !

« Le plaisir oui, mais la sécurité avant tout ! »

Le ski de randonnée est pratiqué hors des pistes et des sentiers. Il est donc primordial de connaître la montagne, d'être préparé et de bien s'équiper. Sara Berthelot, partenaire technique Quechua, vous donne ses conseils sécurité à appliquer sans modération pour que le ski de randonnée reste un plaisir !

Ski de randonnée

Etre sportif ne suffit pas, car cette activité se déroule dans un milieu non aseptisé, qui intègre une notion de risque à ne pas négliger. Certes, les images de neige poudreuse, inondée de soleil nous font tous rêver : mais cela ne doit pas faire oublier que ce sont les conditions idéales pour qu'une avalanche se produise !

Préparation et réflexion

Il est donc important de bien connaître les gens avec qui vous partez : leur niveau de ski, savoir si ils sont bien équipés et si ils savent se servir des équipements de sécurité,...

Je vous conseille de nommer un « chef de groupe » qui sera chargé de procéder à toutes les demandes de renseignements à faire en amont et d'effectuer toutes les vérifications. Il sera le responsable de la sortie avant et pendant celle-ci !

La préparation d'une sortie est primordiale. Il faut se renseigner sur le parcours que l'on va faire, l'état de la neige et la météo. Adaptez votre sortie en fonction des éléments extérieurs et du niveau du groupe.

La phase de réflexion avant toute sortie est obligatoire !

Restez à l'écoute sur le terrain

Sur le terrain pas question de foncer tête baissée ! Veillez à toujours observer ce que se passe autour de vous, restez à l'écoute de la nature et n'hésitez pas à changer vos plans si c'est nécessaire.

Il me semble indispensable d'avoir une certaine maîtrise du ski en toutes neiges et quelques connaissances en orientation et nivologie.

Pour faire du ski de rando il faut surtout être un skieur aguerri car ce sport demande de skier sur différentes neiges et sur un terrain pas damé.

Les indispensables sécurité

Il est obligatoire d'embarquer le trio : détecteur de victime d'avalanche (DVA), pelle et sonde. Parce qu'en cas d'accident il faut être efficace, n'hésitez pas à effectuer des stages de recherche de victime sous avalanches mais aussi à vous entrainer à utiliser les outils. Avoir les outils de sécurité c'est bien mais il faut savoir s'en servir !

Veillez également à vérifier les piles de votre ARVA avant chaque sortie

Le triptyque ne permet pas d'éviter le danger, il est important de bien connaitre la météo ainsi que enneigement, et de savoir renoncer si les conditions sont mauvaises.

La meilleure saison

Pour débuter le ski de randonnée, la meilleur période est à partir de fin février, quand la neige est transformée. Elle sera plus facile à skier et les risques seront plus simple à évaluer qu'avec de la neige fraîche.

N'hésitez pas à faire appel à un Guide de Haute Montagne ou à un moniteur de ski quelque soit votre niveau à skis et vos ambitions. Ces professionnels vous apprendront à gérer les risques et fourniront le matériel de sécurité nécessaire.

Ski de randonnée

Dans le sac de Sara pour une simple sortie :

- DVA /pelle/sonde
- Des vêtements légers et chauds pour se couvrir à l'arrivée de la montée
- Un thermos : une boisson chaude type thé est importante pour vous réchauffer après la montée.
- De l'eau et des barres de céréales
- Masque de ski
- Crème solaire

A rajouter pour un raid de plusieurs jours

- Matériel d'orientation
- 2 paires de gants : une paire légère et technique pour la montée et un paire chaude pour la descente
- Un tournevis : pour vous permettre d'effectuer des réglages sur le parcours
- Une rondelle de bâton de rechange
- Du fil de fer : mon petit kit de réparation en cas de casse de fixation
- Du gros sparadrap : il permet de récoler la peau de phoque, il peut arriver que celle-ci se décolle sur neige froide.
- Des pansements pour prévenir et protéger les ampoules

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE