FR
FR

La randonnée en hiver ? Nos conseils pour en profiter pleinement 

Randonnée ne rime pas qu’avec été, détrompez-vous. Les randonnées d’hiver, qui regroupent différentes pratiques, peuvent être plus techniques surtout si vous vous aventurez sur les chemins de montagne enneigés. En hiver, l'atmosphère est particulière, les paysages froids, beaux et apaisants et le bruit de la neige qui craque si plaisant !

randonner-en-hiver

Communément pratiquée pendant la période estivale, la randonnée d’hiver peut offrir de jolies surprises et de belles sensations. En fonction des conditions météo, différentes pratiques pourront s’offrir à vous. Dans cet article, loin de nous l’idée de faire de vous un·e alpiniste, on vous donne conseils, astuces et recommandations pour mieux appréhender vos projets de randonnée d’hiver, sous la neige ou non. 

Comment s’habiller pour randonner sans avoir froid ? À la montagne, ou pas

Côté chaussures et chaussettes

En randonnée, être bien chaussé·e·s c’est la clé pour une pratique sereine et réussie. L’accroche est bien évidemment différente d’une saison à l’autre. 
L’hiver, la neige et le verglas peuvent augmenter les risques de glissade, il est donc important de s’équiper d'une paire de chaussures de randonnée avec des crampons bien dessinés. L’isolation thermique et l’imperméabilité, pour des pieds secs et au chaud, sont deux caractéristiques très importantes également qu’il vous faudra prendre en compte dans le choix de vos chaussures, afin d’éviter les sensations d’inconfort. 
Couvrir vos extrémités est primordial, sous vos chaussures, optez pour des chaussettes bien chaudes et épaisses. Choisissez des chaussettes montantes pour protéger vos chevilles du froid. Sachez aussi qu’il existe des crampons et semelles antidérapantes adaptables aux chaussures. En fonction de votre itinéraire, ces équipements peuvent être utiles.

Côté tenue 

La règle d’or : rester au sec pour pratiquer confortablement et en toute sécurité ! Pour ne pas attraper froid ou risquer l’hypothermie, protégez-vous de votre transpiration et des intempéries en tous genres. Comme pour presque tous les sports qui se pratiquent l’hiver, la règle des trois couches s’applique ici, à la fois pour le haut du corps et pour le bas. Pour assurer chaleur et respirabilité vous porterez tout d’abord une première couche à même la peau respirante et chaude, une seconde isolante en polaire ou doudoune en plumes et une troisième qui vous protégera des intempéries, de la pluie ou du vent, une capuche coupe-vent sera indispensable.

N’hésitez pas à prévoir quelques couches supplémentaires au cas où, ainsi qu’une couverture de survie en cas de problème. L’important sera de ne pas être trop compressé·e dans vos vêtements, il vous faudra garder un confort et une certaine aisance dans vos mouvements afin d’apprécier au mieux la randonnée et sur la durée. 

Pour finaliser votre outfit de bon·ne randonneur·euse, portez également un bonnet et éventuellement une écharpe, un buff ou un cache-col et veillez à bien fermer vos vêtements grâce aux cordons de serrage. Les guêtres restent un accessoire efficace dans la neige profonde. Enfin si vous avez tendance à transpirer facilement, équipez-vous d’une petite serviette en microfibres afin de vous sécher rapidement.

Comment bien vous équiper pour randonner en toute sérénité ?

Pour partir serein·e dans votre expédition hivernale, il vous faudra bien un équipement spécifique. Tout d’abord, munissez-vous d’un sac à dos de randonnée ergonomique qui pourra transporter l’ensemble de vos affaires sans vous casser le dos. Dans celui-ci, n’oubliez pas, une carte topographique, une boussole voire même un GPS.

Par ailleurs, au moment de choisir votre itinéraire de randonnée hivernale, faites attention à la durée de votre marche. Comme vous le savez, les journées en hiver sont plus courtes. La fin de la randonnée devra prendre fin vers 16h pour éviter de finir la randonnée dans la nuit. Pour ne prendre aucun risque, l’accessoire indispensable sera la lampe frontale.

Pour vous réchauffer, n’hésitez pas à emmener quelques chaufferettes, à glisser dans vos gants, vos chaussures ou vos poches. Par précaution, glissez une trousse de secours classique au fond de votre sac : une couverture de survie, une crème solaire à l'indice adapté, une gourde d’eau pour vous hydrater ou un thermos de boisson chaude, des petits encas comme des fruits secs, ainsi que des solutions de change, paires de gants, de chaussettes et autres vêtements de rechange au cas où. Avec ceci, la trousse à pharmacie bien sûr.

N’oubliez pas non plus de bien charger les batteries de vos téléphones et GPS, emmenez une batterie portable si besoin, et gardez ces équipements bien au chaud, à l’intérieur de votre veste pour éviter les chocs thermiques.
Aussi, si vous désirez vous aventurer sur des chemins techniques, sachez que la randonnée dans la neige nécessite dans beaucoup de cas du matériel de sécurité (DVA, pelle et sonde) mais le tout est de savoir s’en servir.

Enfin, quand la neige devient verglaçante, les bâtons peuvent être d’une très grande utilité.

Comment randonner tout l'hiver ?

Les 5 conseils de l’expert : Romuald, vendeur randonnée et formateur produits au Mountain Store DECATHLON de Passy


⊛ Conseil N°1 : choisissez une tenue respirante, mixez des produits facilement modulables et privilégiez les pièces légères et techniques.

⊛ Conseil N°2 : optez pour des chaussures chaudes et imperméables. Chez Quechua, vous ne serez pas déçu·es du modèle SnowContact à l’adhérence parfaite pour marcher dans la neige.

⊛ Conseil N°3 : partez avec votre “kit de survie” - comme cité un peu plus haut - Il est important de bien s’hydrater pendant l’effort. N’oubliez pas votre bouteille isotherme qui garde le chaud comme le froid, et c’est plus écolo que la bouteille d’eau !

 ⊛ Conseil N°4 : sélectionnez votre itinéraire de randonnée en fonction de votre niveau et de votre endurance, ne vous aventurez pas et allez-y crescendo. La randonnée d’hiver est plus physique qu’en été, la neige est une contrainte supplémentaire. 

 ⊛ Conseil N°5 : privilégiez les randonnées le matin, surtout en hiver. Dans la matinée, les vues sont dégagées, avec un peu de chance le soleil brillera et vous réchauffera. Cela vous permet de faire une pause pique-nique le midi. Et pour garder son repas au chaud, on a ce qu’il vous faut !

Quelle randonnée choisir ?

La randonnée est un terme vaste qui regroupe plusieurs types de pratique. La première est la randonnée pédestre, la plus classique… Voici un petit topo sur les autres pratiques à découvrir.

1/ LA RANDONNÉE EN RAQUETTES

Sachez que les raquettes viennent grandement faciliter la marche sur la neige et particulièrement la poudreuse. La plupart des raquettes sont également équipées de griffes à l'avant du pied pour avancer dans les pentes et sur la neige gelée, si vous optez pour des sentiers plus engagés. L’avantage de la randonnée en raquettes et qu’elle est adaptable à toutes les envies et toutes les formes physiques, à condition de bien préparer son itinéraire. Nombreuses sont les stations de sports d'hiver à proposer des itinéraires de randonnée en raquettes, alors lancez-vous !

Comment randonner tout l'hiver ?