Comment préparer son road-trip en van ?

Partir en road-trip en van est une bonne excuse pour notamment aller explorer les montagnes et s’adonner à votre sport favori ! On dit souvent que le van c’est la liberté, être libre de pouvoir se poser où l’on veut, libre d’aller à son rythme et de profiter de la nature environnante et c’est presque entièrement vrai. 
Mais pas sans quelques règles de base, de bon sens et de savoir vivre, qu'on vous livre dans cet article.

Comment préparer son road-trip en van  ?

COMMENT ORGANISER SON VOYAGE EN VAN ?

Où aller avec son van ?
Définir son itinéraire

Une des premières choses avant de partir sur la route en van, c’est bien sûr de définir un itinéraire.
Il peut être plus ou moins précis, mais il faut déjà en dessiner les grandes lignes et surtout faire selon vos envies.

Si vous avez peu de temps, organiser précisément chaque étape de votre itinéraire est une bonne chose à faire. A l’inverse plus vous en avez plus vous pouvez laisser place à l’imprévu dans votre programmation. C’est souvent là où vous ne vous y attendez pas que vous vous créerez vos plus beaux souvenirs.
Les bonnes vieilles cartes papiers sont pour nous le meilleur outil pour visualiser son parcours dans son ensemble. De plus, la plupart référencent les routes panoramiques et les points d’intérêt. Ce qui peut s’avérer très pratique pour être sûr de ne rien louper au passage ou d’emprunter la plus belle route. Evitez donc les autoroutes qui n’offrent souvent pas un panorama exceptionnel et profitez des petites routes plus propices à l’aventure et aux rencontres.
Une fois vos points d’intérêt marqués sur la carte et les routes « touristiques » repérées, votre itinéraire devrait se tracer tout seul. Vous pouvez alors compter le nombre de kilomètres à parcourir et ainsi prévoir votre budget carburant.

La météo peut aussi faire des siennes et il peut être bon de prévoir un plan B si vous n’êtes pas certain d’avoir beau temps tout au long de votre Road-trip. Même si une petite pause thé ou café forcée à l’abri de sa petite maison sur roues est toujours appréciée.

Comment préparer son road-trip en van  ?

Où dormir lors d'un road trip ?
Les applications gratuites et utiles

Si vous souhaitez rester connecté, il y en a quelques-unes qui pourraient bien vous être utiles comme par exemple « Park4night », une appli collaborative qui recense des points d’intérêt pour trouver de l’eau, un camping, un spot sauvage,  les spots où dormir selon vos envies etc…
Très pratique pour prévoir un minimum dans quel coin se poser pour la nuit. « iOverlander » est aussi dans le même registre, sa base de données étant plus fournie pour certains pays.

Notre conseil : Lisez bien les commentaires les plus récents afin d’être certain que le lieu que vous visez est toujours accessible et faites-vous une idée avec les photos quand il y en a. On peut parfois avoir de mauvaises surprises.

Si vous souhaitez embarquer un GPS à tout faire sur votre smartphone nous vous conseillons MapsMe. L’appli marche hors ligne, il vous suffit donc de télécharger la zone de la carte qui vous intéresse avant de partir, pour bénéficier du guidage GPS mais aussi visualiser la topographie en montagne et même les parcours de randonnée !
Très pratique, et multifonctions !

Notre conseil : Lisez bien les commentaires les plus récents afin d’être certain que le lieu que vous visez est toujours accessible et faites-vous une idée avec les photos quand il y en a. On peut parfois avoir de mauvaises surprises.

Comment préparer son road-trip en van  ?

COMMENT GÉRER SON EAU ?

Comme en randonnée, en van il faut savoir gérer son eau.
Rien de bien compliqué, tout dépend bien sûr de la capacité de votre réservoir d’eau, mais en règle générale dans un petit van aménagé on tourne autour des 50L. C’est peu et beaucoup à la fois, mais on ne laisse jamais l’eau couler pour rien !
Cette réserve va vous servir essentiellement pour cuisiner, faire votre vaisselle, vous brosser les dents et faire votre toilette de chat. Prévoyez donc des gourdes en plus pour boire sur la route et pendant vos randonnées. Si vous vous débrouillez bien, vous devriez pourvoir tenir 4 ou 5 jours sans problème.Certains vans sont équipés d’une douche extérieure.
Attention alors, votre autonomie en eau sera très impactée.
Nous vous conseillons fortement dans ce cas de prévoir un bidon d’eau supplémentaire en réserve. Il servira aussi à remplir le réservoir d’eau de votre van à une fontaine par exemple ou lorsqu’il est impossible de connecter un tuyau.
Quoi qu’il en soit nous vous conseillons de remplir votre réservoir dès que l’occasion se présente, lorsque celui-ci est en dessous de la moitié de sa capacité…
On n’est jamais trop prudent !
Là encore l’application Park4night peut s’avérer utile.

Comment garder une bonne hygiène en Road-trip ?

On vient de le dire, certains vans sont équipés de douchette mais pas tous et la question de l’hygiène est forcément légitime, surtout après avoir fait une bonne randonnée en montagne.
Plusieurs solutions existent, mais pour nous la meilleure option est la douche solaire à pression couplée avec une tente de douche.
On peut l’installer partout, à côté du van ou plus loin à l’abri d’un arbre. Peu importe, c’est une solution flexible. La capacité de la douche est largement suffisante pour une, voire même deux personnes en faisant attention à la consommation. Bref, avec ce système il n’y a pas d’excuse, vous pouvez vous doucher tous les jours tant que vous avez de l’eau. Le soleil se charge même de vous la chauffer un peu, mais vous pouvez toujours en faire chauffer plus rapidement à la casserole si vous êtes frileux.
On préférera des savons et shampoings solides, plus pratiques à stocker et des produits à la composition respectueuse de l’environnement. De même que la toilette qui devra se faire à bonne distance de points d’eau (rivière, lac…) afin de ne pas dégrader les écosystèmes présents.
Pour les rares fois où il vous serait impossible de vous doucher à l’extérieur, pensez à embarquer avec vous des lingettes pour bébés. Elles vous dépanneront efficacement !
Et pour ceux qui n’aiment pas se laver en plein air, les campings et les salles de sports peuvent être une autre solution.

Comment préparer son road-trip en van  ?
Comment préparer son road-trip en van  ?

Comment gérer les repas ?

Faire un Road-trip en van c’est voyager avec sa petite maison sur roues.
Tout y est, comme à la maison, mais en miniature. Il faut donc faire quelques adaptations.
Mais cela ne veut pas dire des concessions.
Contrairement aux idées reçues, on peut manger autre chose en van que des pâtes et même bien manger, selon ses envies (et talents), il suffit de s’adapter un peu.
Le réfrigérateur (quand il y en a un) est assez petit, on privilégiera donc les produits frais, et l’utilisation des bocaux. Pratiques pour stocker vos condiments mais aussi pour conserver quelques petits plats préparés en avance.
L’avantage de voyager en van, c’est que l’on visite généralement des petits coins de terroirs avec des producteurs locaux. Il est donc très facile de s’approvisionner même au quotidien et d’éviter la monotonie culinaire. La gastronomie fait aussi partie du voyage et de l’identité des régions que vous visitez, alors profitez-en pour découvrir les spécialités locales ! Voyager passe aussi par les papilles.
Notre conseil, c’est d’essayer de ne pas se poser trop tard, d’une part pour profiter de votre stationnement du soir mais aussi pour prendre le temps de préparer votre repas, voir même le casse-croute de la rando du lendemain. Tout prend un peu plus de temps en van et cuisiner ne fait pas exception à la règle : les casseroles et les poêles sont plus petites ; il n’y a qu’un ou deux feux pour la cuisson et forcément il faut un peu jongler.
Manger des plats froids en salade le midi peut être aussi une solution pour qui veut profiter de la journée loin du van. Facile à faire, il y a des tonnes de recettes pour changer de la traditionnelle salade césar.

Comment préparer son road-trip en van  ?

Où dormir lors d'un Road-trip ?

Nous l’avons vu un peu plus haut, il existe quelques applications qui peuvent vous permettre de trouver un emplacement pour la nuit. Mais il existe plusieurs alternatives.
Pour le camping sauvage, il y a quelques règles à respecter. La première est toute simple : vérifier que vous n’êtes pas chez quelqu’un… Ensuite qu’il n’y a pas des interdictions dans votre zone (parc naturel, municipalité, etc…) Et la troisième, c’est du bon sens, que vous ne déranger personne !
Pour trouver son spot il faut parfois y aller au feeling (ça vient généralement avec le temps), ou s’aider de GoogleMap pour dénicher un coin sympa. Mais il existe d’autres solutions.
Les campings bien sûr, bien pratique de temps en temps pour prendre une bonne douche et faire sa lessive, tout en profitant de l’électricité pour recharger ses batteries. Le coût est à prévoir dans son budget voyage. Attention toutefois à être prévoyant et bien réserver à l’avance en période estivale.
D’autres concepts ont vu le jour comme la plateforme HomeCamper qui met en relation des personnes proposant d’utiliser un bout de leur terrain le temps d’une ou plusieurs nuits, à des prix très attractifs et avec plus ou moins de services. Plus calme et plus tranquille c’est aussi l’occasion de discuter avec votre hôte de sa région et de profiter de ses bons conseils pour la visiter.