La transhumance

Déposer un commentaire

Vous avez déjà dû déjà croiser ces immenses troupeaux durant vos randonnées… Ils habillent les montagnes l’été et offrent d’incroyables paysages. A leur proximité se tient souvent le célèbre chien de berger, dressé pour veiller sur le troupeau et le protéger en cas de danger. Découvrez quel comportement adopter à proximité des troupeaux !

La première consigne est de ne jamais traverser le troupeau. Il vaut mieux contourner largement l'aire de pâturage ou de repos des brebis. Vous respectez ainsi le travail des bergers sans perturber les animaux. Suite au retour du loup dans l'ensemble du massif alpin, des chiens de protection, souvent des   "patous", sont présents dans quasiment tous les troupeaux. L'irruption de tout élément étranger (animal sauvage, chien non tenu en laisse, promeneur, VTT...) met le chien de protection en alerte. A votre approche, celui-ci vient vous flairer pour vous identifier, après quoi, il regagne son troupeau. Parfois, il peut aussi tenter de vous intimider. Adoptez alors un comportement calme et passif pour le rassurer. Si vous êtes impressionné, faites lentement demi-tour. transhumance montagnetranshumance montagne Pourquoi pouvez-vous trouver des troupeaux dans la montagne en été? C'est expliqué par la transhumance. Vous en avez sûrement déjà entendu parler, vous avez même dû déjà croiser ces immenses troupeaux durant vos randonnées… Ils habillent les montagnes l’été et offrent à voir d’incroyables paysages. Mais au fait la transhumance, c'est quoi exactement? Entre culture, tradition, développement durable et passion du métier, nous avons rencontré Patrick Fabre, directeur de la Maison de la Transhumance, qui nous explique ce qu’est la transhumance. Tout d’abord, en quoi consiste la transhumance ? La transhumance est ce long trajet qu’éleveurs et bergers refont au fil des saisons entre les plaines littorales méditerranéennes et les montagnes les plus proches, pour nourrir leurs troupeaux d’ovins. Elle permet de palier la sécheresse qui sévit l'été et jaunit les maigres pâturages des plaines. Dès le mois de juin, les troupeaux gagnent alors les montagnes les plus proches, où l'herbe renaît après la fonte des neiges. Ils en reviendront entre septembre et novembre, avant que la neige ne les recouvre de nouveau. Chaque année, quelques 600 000 têtes de bétail estivent dans les montagnes alpines et 100 000 environ, viennent depuis la montagne hiverner dans les plaines et massifs de Provence transhumance montagnetranshumance montagneQuels sont les lieux d’estivage ? Le pays d’estivage traditionnel est représenté par les Alpes de Provence (Mercantour, Ubaye, Haut-Verdon…) et les montagnes méridionales du Dauphiné (Vercors, Briançonnais). Aujourd’hui, avec le développement des moyens de transport, les troupeaux gagnent  également l’Oisans, la Vanoise et même le Mont-Blanc. En effet, la plupart des cheptels sont transportés dans des bétaillères pouvant contenir, sur trois ou quatre étages, près de 400 têtes. Seuls certains troupeaux, représentant environ 25 000 têtes, qui hivernent dans le Var, les Alpes-Maritimes ou les Alpes-de-Haute-Provence, continuent de cheminer à pieds vers les alpages les plus proches. transhumance montagnepestranshumance montagnetranshumance montagnetranshumance montagne Retrouvez plus d'informations sur la transhumance dans le dernier magazine Hiking on the Moon #8, special Mouantain Life. La Maison de la Transhumance, située à Salon-de-Provence, est une association qui se bat pour faire connaître au grand public et défendre la transhumance, ses valeurs, sa culture et ses productions. Plus d'informations ici ! Crédits photos: La maison de la transhumance

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE